Voyance : Focus sur le marché français

D’après l’Institut National des Arts Divinatoires, environ deux tiers des voyants seraient des charlatans en France. En effet, le marché de la voyance attire de nombreux escrocs étant donné son très fort potentiel. On en veut pour preuve le chiffre d’affaires de ce secteur qui s’élève à plus de 4 milliards d’euros ainsi que les 15 millions d’individus qui payeraient chaque année une consultation de voyance. Il existerait en France environ 100 000 praticiens qui exerceraient des arts divinatoires tels que le tirage tarot, dont une majorité serait donc attirée par le potentiel financier représenté par ce marché juteux.

On trouve ainsi parmi ces voyants des commerciaux qui ont été spécialement formés afin de pouvoir mener à bien une consultation de voyance. Certains font même partie d’entreprises d’envergure qui comptabilisent des centaines de salariés n’ayant bien entendu aucun don et dont le but est tout simplement de trouver des clients et de les inciter à payer des consultations. D’ailleurs, le modèle du voyant au sein d’un cabinet semble quelque peu dépassé dans la mesure où aujourd’hui la plupart des arts divinatoires se déroulent sur internet. On ne compte plus le nombre de plateformes de voyance gratuite en ligne qui proposent thème astral, numérologie ou encore tarot divinatoire gratuit.

Certaines entreprises se sont même spécialisées dans les consultations téléphoniques en proposant en moyenne un tarif de 3€ la minute, ce qui est particulièrement cher, d’autant que les personnes au bout du fil sont formées afin de faire rester la personne le plus longtemps au téléphone. Dans certains cas rares, des personnes se sont même littéralement faites escroquées en dépensant des dizaines de milliers d’euros en découvrant plus tard qu’elles n’ont au final aucun recours judiciaire dans la mesure où la majorité de ces sociétés ne sont pas implantés en France.